Calypso Rose

Le soleil est arrivé, enfin…pour l’accompagner, rien de tel qu’un album de calypso par la reine du genre, j’ai nommé « Calypso Rose ». Cette grande artiste caribéenne bénéficie du concours de Manu Chao à la production pour son dernier album « Far from home ». Avec ses 77 printemps elle nous balade, elle est sa pêche d’enfer, entre rythmes chaloupés, chansons colorées, au texte parfois grave. En effet, derrière les cuivres entrainants se cachent des thématiques sur la condition de la femme caribéenne, entre pauvreté et envie d’exister…
Artiste à découvrir ou redécouvrir !

Holden « Chevrotine »

Holden fait partie de cette multitude de groupe talentueux au succès confidentiel.
Pourtant du succès, Holden en mériterait.
Fondé en Irlande, le duo est composé du guitariste Mocke et de la chanteuse Armelle Pioline. L’album « chevrotine » fut enregistré en 2006 à Santagio du Chili et connu son petit moment de gloire avec l’éclairage du magazine les Inrockuptibles toujours à l’affut pour dénicher des talents.
Pop scintillante ou fantômatique, on se balade entre joie et spleen dans l’univers hors norme de ce groupe inventif et sincère.

Yelli Yelli « Terre de mon poème »

Derrière « Yelli Yelli » la fillette en kabyle, se cache Emilie Hanak, jeune musicienne française, qui a décidé de renouer avec ses racines. Jadis oubliées, voires refoulées dans sa jeunesse dans un désir constant d’intégration, la jeune femme a choisit aujourd’hui d’affirmer ses appartenances  et propose un album pop folk blues, orné de musique orientale, où les titres tissent peu à peu un chemin généalogique. Le résultat est brut et fragile, dans l’émotion de cette voix chantée en kabyle avec « un fort accent, comme mon grand père qui parlait français » évoque alors la jeune femme.

A l’écoute, le titre « Yemma »